Commission des menus 13/09/2018

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DE LA COMMISSION DES MENUS LIAISON FROIDE

SEANCE DU 13 SEPTEMBRE 2018

ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES VILLE DE MONTROUGE

 

La Commission Consultative des Menus, relative aux écoles élémentaires et maternelles en liaison froide avec le prestataire SCOLAREST, s’est réunie le 13/09/18 à 18h00 dans la salle des commissions.

 

Présents :   

  • Mme Dominique GASTAUD  – Maire Adjoint déléguée à l’Enseignement, à la Jeunesse et aux Sports
  • Mme Valérie MOUNIN – Directrice du Service Education
  • Mme Alinda LEVALET – Diététicienne – Service Education
  • Mme Christelle LIVET – Parent d’élève – Représentant la F.C.P.E
  • Mme Cécile LORY – Parent d’élève – Représentant P.E.E.P
  • Jean- François VALIDE-BOUVIL – Responsable de la cuisine Renaudel
  • Thomas PEIGNAUD – Responsable Adjoint Périscolaire – Renaudel
  • Serge DIO – Chef de secteur – Société SCOLAREST
  • Mme Sophie CASSIN-RIO – Diététicienne – chargée de clientèle – Société SCOLAREST

 

Excusés :

  • Mme Claude FAVRA – 1er Maire Adjoint déléguée à la Petite Enfance
  • Michel BIN – Directeur Général des Services.
  • Mme Julie VERRECHIA – Parent d’élève – Représentant P.E.E.P

 

 

Mme GASTAUD ouvre la séance à 17h00. En préambule,  elle remercie toutes les personnes présentes et invite les participants à se présenter puisque de nouvelles personnes ont rejoint cette assemblée.. Elle propose de faire le bilan de la prestation depuis la dernière commission, et d’examiner les menus. Les directeurs d’écoles n’ont pu se joindre à nous. Mme LEVALET précise qu’ils avaient pour la plupart des réunions de rentrée. M. BLORET directeur de l’école maternelle Marcelin Berthelot a transmis les choix pour les entrées et les desserts des maternelles.

 

1 – Questions diverses

 

Monsieur DIO a rejoint le groupe COMPASS depuis le mois d’août et présente ses missions. La prestation en ce début de marché n’est pas satisfaisante, et il s’engage à régler le problème dans les meilleurs délais Mme MOUNIN expose rapidement à l’assemblée les dysfonctionnements constatés. Si le premier jour était réussi, les enfants ont apprécié les spaghettis bolognaise, la situation s’est détériorée dès le lendemain. Un problème de température à la réception des denrées a contraint la Ville à utiliser le stock tampon, des kiwis ont été livrés, des manques ont été également constatés… Toutes ces difficultés ont été immédiatement signalées à Monsieur Vincent ROGER, le directeur régional. Des mesures correctives s’imposent donc.

Madame MOUNIN rappelle que les interlocuteurs Scolarest doivent lire impérativement le cahier des charges. Cela éviterait beaucoup de désagréments. Elle ajoute que les équipes sur site, l’intendant et Mme LEVALET dépensent beaucoup d’énergie pour gérer ces situations d’urgence.

Mme MOUNIN a une requête concernant les carottes râpées, elles sont meilleures quand elles sont finement râpées. Le prestataire examinera les possibilités en ce sens, il s’agit en fait d’une question de quantité. En petite quantité c’est plus aisé que pour 3000 rationnaires.

Concernant le dernier cycle de prestations Mme GASTAUD invite l’assemblée à transmettre ses remarques.

M. VALIDE-BOUVIL confirme les difficultés rencontrées avec le problème de température. Ce problème était récurrent cet été et recommence à la rentrée. Mme MOUNIN précise que les températures étaient caniculaires et que les cellules frigorifiques des camions augmentaient en fin de tournée. Ce n’est pas le cas actuellement et ce n’est pas acceptable.

M. DIO en convient et réfléchit à la future organisation. Actuellement la livraison est sous traitée. Il nous informera des mesures prises.

M. VALIDE-BOUVIL explique que le nouvel office de Renaudel fonctionne bien, mais que les enfants étaient habitués à un service à table. De ce fait, ils doivent apprendre à utiliser la ligne de self et cela requiert une petite adaptation.

M.PEIGNAUD indique que les grammages sont calculés désormais dans chaque coupelle, ce qui surprend un peu les enfants qui se servaient directement dans les barquettes. Les grammages pouvaient alors varier. Il accompagne les enfants pour leur expliquer que cela correspond exactement à la quantité en rapport avec leur âge.

M.PEIGNAUD signale que les livraisons de pain pendant la période estivale étaient trop tardives, certains enfants sont partis en sorties sans le pain. Cette situation s’est renouvelée à plusieurs reprises. Il signale une recette que les enfants ont beaucoup apprécié, du bœuf avec une sauce « chocolat ». M. DIO est attentif à la remarque et propose d’intégrer dans les planches « menus » des recettes atypiques qui peuvent permettre aux enfants de goûter des denrées qu’ils ne disent pas aimer. Les parents d’élèves confirment que les enfants ont bien aimé le gâteau aux courgettes, alors que c’est un aliment difficile à consommer en règle générale pour les enfants.

Mme LORY signale que certains enfants de l’élémentaire  Boileau ont trouvé que les quantités de raviolis n’étaient pas suffisantes. Mme MOUNIN est surprise dans la mesure où il y avait un stock largement suffisant. Elle s’informera.

Les questions diverses étant épuisées, Mme GASTAUD propose d’examiner les planches « menus ».

 

2 – propositions de menus pour novembre et décembre 2018

Mme LIVET indique que proposer des tomates au mois de novembre est un peu en décalage par rapport à la saisonnalité, mais qu’elle comprend également la difficulté de proposer une variété en dehors  du chou et de la salade classique.

Mme MOUNIN le confirme, la commission sera attentive à la saisonnalité. Elle précise également aux membres présents que désormais sur les planches figurent les logos de saisonnalité, bio, circuits courts (producteur local) et « fait maison ».

Dans l’ensemble les planches présentées par la Société SCOLAREST ont été approuvées. Certaines modifications ont été apportées pour tenir compte des observations des membres de la Commission.

Par contre Monsieur DIO indique qu’il n’est pas en mesure de fournir de la charcuterie « Label Rouge ». Mme MOUNIN lui indique que c’était très clairement précisé dans le cahier des charges. La charcuterie est dite sensible et il importe qu’elle soit de très bonne qualité. M.DIO en convient et propose de la charcuterie Bio, il va faire une proposition en ce sens.

Concernant le Bio, l’introduction progressive doit s’effectuer afin de parvenir à 20 % en 2020. Cela représente un composant par jour (menu 5 composantes).Le prestataire en tiendra compte pour les prochaines planches « menus ».

Mme MOUNIN demande à Mme  CASSIN-RIO d’être attentive aux logos, il en manque quelques-uns dans les planches présentées.

Le principe du simple choix est reconduit pendant les vacances scolaires de fin d’année, sauf pour le fromage. Le menu de Noël n’est pas encore connu à ce jour mais nous devrions recevoir prochainement une proposition.

Un échange s’ensuit  avec M.DIO sur les possibilités de proposer des recettes simples, mais innovantes. Il fera des propositions en ce sens. Il propose également aux chefs de venir visiter le site de production et de déjeuner sur place.

Mme MOUNIN précise que l’idéal serait le mercredi, c’est la journée où les seconds assurent la direction du site. Une date est retenue le mercredi 21 novembre.

Mme GASTAUD remercie l’ensemble des membres de la commission.

Elle demande aux parents d’élèves si elles envisagent de siéger cette année. A priori pas Mme LIVET. Elle précise également qu’elle conviera les autres représentants (liste indépendants et autres) à siéger lors des futures commissions.

L’ordre du jour étant épuisé, Mme GASTAUD lève la séance à 19h15

La date de la prochaine réunion de la commission des menus est fixée le jeudi 8 décembre à 17h.

Auteur de l’article : peepAdmin