Compte rendu : réunion autour du périscolaire à la Mairie de Montrouge

Suite à notre demande d’ouvrir une discussion autour des centres de loisirs et du périscolaire, la Mairie a reçu les représentants élus des parents d’élèves le jeudi 8 novembre 2018

Cantines scolaires : expérimentation des plats inox débute dans 3 écoles (les 2 écoles Rabelais et l’école Maurice Arnoux). Bilan en décembre.

La Mairie souhaite que la prochaine réunion ait lieu avant la fin de l’année 2018, nous vous tiendrons informés.

 

Présents pour la Mairie :

Monsieur LENGEREAU, Maire de Montrouge

Madame GASTAUD, Maire Adjointe déléguée à l’Enseignement, à la Jeunesse et aux Sports

Monsieur MAGRO, Directeur de Cabinet

Monsieur KUPECEK, Directeur Général des Services

Madame MOUNIN, Directrice du Service Education

Madame VERGARA, Directrice des Ressources Humaines

 

 

Présents pour les parents :

Fédération PEEP Montrouge :

Candide LEFEBVRE, Présidente Montrouge

Thomas BRIET, élu Boileau élémentaire en charge du sujet ‘’périscolaire’’ pour l’association

Marie ROINET-TOURNAY, tête de Liste Haut Mesnil

Fédération FCPE Montrouge :

Magali ABBES GHILARDI, Présidente Montrouge

Anne NYS, trésorière  Montrouge

2 représentants de listes indépendantes des écoles Renaudel A et Renaudel B

1 représentant de la liste indépendante de l’école Maurice Arnoux

 

1-   Manque d’effectif d’animation dans les écoles

Après un bref tour de table le maire prend la parole pour expliquer le but de la réunion en précisant que tous les sujets seront abordés à cette réunion : le premier sujet serait celui des problèmes du périscolaire et centre de loisirs à Montrouge.

Les effectifs d’animateurs pour le périscolaire et centre de loisirs sont de 260 soit :

  • 40 titulaires
  • 220 vacataires (Les vacataires ont des contrats principalement sur la durée d’une année scolaire, ils ne bénéficient pas du paiement de congés payés ou de congés maladie et sont payés en fonction du nombre d’heures effectuées. Ce statut est différent d’un statut de contractuels qui permet de bénéficier d’une meilleure couverture, comparable à un CDD dans une entreprise).

 

Le maire nous indique qu’une réunion a eu lieu le même jour avec les représentants des animateurs (des directeurs de centre, des animateurs titulaires, des animateurs vacataires). Une quarantaine de personnes étaient présentes et toutes ont pu s’exprimer.

Monsieur le Maire reconnait que la situation du périscolaire doit s’améliorer. Il rappelle que « L’animation ne doit pas être de la garderie » et pour finir que l’animation est devenue un vrai « métier ». Il rappelle que l’accueil préscolaire est un choix volontaire de la Mairie. L’accueil périscolaire n’étant pas obligatoire. Montrouge est une des rares villes à avoir un périscolaire avec des amplitudes aussi importantes.

 

Il nous explique qu’il va solliciter les différents protagonistes afin de démarrer un travail pour améliorer la situation. Il souhaite y inclure les parents.

Les conclusions seront attendues pour la fin du premier trimestre 2019.

Mme MOUNIN confirme que certains animateurs sont déplacés en fonction des manques d’effectif. Ces déplacements sont souvent mal vécus par les animateurs.

 

3 axes de travail suite aux revendications.

  • Organisation du temps de travail :

Aménagement des emplois du temps des directeurs de centre afin qu’ils démarrent à 11:30 une semaine sur deux. Par ailleurs une étude de mutualisation de certains accueils périscolaires du matin sur les groupes scolaires pourrait être envisagée. (ex : rassembler les enfants de la maternelle et de l’élémentaire).

  • Le statut:

Pour les vacataires, des solutions sont à l’étude afin de réduire la précarité. Contractualisations ou titularisations sont envisageables suivant les cas.

  • Le recrutement :

Concernant les recrutements, la Mairie nous explique la complexité du recrutement des animateurs et que le problème touche les autres villes voisines. Par ailleurs, Montrouge a l’amplitude horaire la plus grande ce qui ne facilite pas le recrutement. Nous interpellons la Mairie afin d’expliquer qu’il faudrait améliorer la qualité et la visibilité des annonces. (Mettre en avant les points positifs de l’animation à Montrouge, publier l’annonce dans Montrouge Magazine et également les réseaux sociaux notamment la page facebook, ne pas cibler que les jeunes).

Madame MOUNIN nous a communiqué de nombreux chiffres mais faute de temps nous n’avons pas eu une vue globale. Elle s’est engagée à nous les faire parvenir rapidement.

 

 

 

MAJ : Les chiffres ont été communiqué par le service éducation.

POSTES D’ANIMATION VACANTS AU 07/11/2018
ELEMENTAIRES Matin Midi Soir Mercredi
QUENEAU 0 3 0
RABELAIS 0 2 0 0
BRIAND 0 2 0 0
BUFFALO 0 3 0 1
RENAUDEL A 0 1 0 0
BOILEAU 0 1 1 1
RENAUDEL B 0 2 0 0
TOTAL 0 14 1 2 14
MATERNELLES Matin Midi Soir Mercredi
MAURICE ARNOUX 0 1 1 0
BUFFALO 0 1 1 0
BOILEAU 0 2 2 2
BERTHELOT 0 6 6 2
BRIAND 0 2 2 2
HT MESNIL 0 2 2 0
TOTAL 0 14 14 6 14

 

2-   Autres sujets concernant l’ensemble des écoles

 

Les exercices incendies pendant les centres de loisirs sont obligatoires et la mairie nous indique que des exercices sont prévus. Nous souhaitons par ailleurs que des exercices d’intrusions soient mis en place. Les animateurs ne sont actuellement pas formés car selon la mairie ce n’est pas la même réglementation.

Concernant les sorties scolaires, la Mairie a trouvé une solution afin de remplacer l’autocariste dont le car avait pris feu. Un nouvel appel d’offre devrait permettre d’avoir une solution pérenne pour l’année prochaine.

A propos de l’incendie du car, nous rappelons que la Mairie devait à minima remplacer les sacs à dos des enfants (symboliquement important pour les enfants). La Mairie nous répond que cela est en cours d’organisation. Nous souhaitions également que les animateurs présents soient officiellement remerciés. Ce n’est à ce jour pas fait. La Mairie attend le retour des assureurs pour répondre à ces demandes. Pourquoi attendre le retour des assureurs ? Nous avons aussi indiqué que la gestion de crise dans ces premières minutes est extrêmement importante et que nous n’aurions pas dû avoir à réclamer un soutien psychologique.

La Mairie mis au contrat de la société SUZANNE. En attendant le résultat du nouvel appel d’offre, la mairie fait appel à la société SAVAC pour les sorties ponctuelles.

Bilan de l’expérimentation du mercredi (ouverture des portes à 13h.30) : Augmentation du nombre d’inscrits le mercredi lié sûrement à un « effet d’aubaine ».

  • 12 à 15% d’enfants en maternelle quittent le centre de loisirs le midi ( avec des pics à 22 % dans certains centres de loisirs)
  • 15 à 22% en élémentaire (avec des pic à 28% dans certains centres de Loisirs).
  • Nous indiquons que c’est donc un service utile aux familles et qu’il faut le maintenir dans les prochaines années.

Suite des résultats de l’expérimentation à suivre par les fédérations.

Le service minimum (en cas de grève des enseignants) a également été abordé. La Mairie nous a expliqué que c’était très difficile à mettre en place, car les informations (les grévistes) lui parvenaient au dernier moment. Pour la grève des enseignants annoncée le 12 novembre, Madame MOUNIN nous récapitule les écoles concernées et le service minimum mis en place.

Les mails d’informations sont émis en dernière minute car la situation change jusqu’au dernier moment. Nous avons proposé que la mairie communique par mail mais aussi par SMS.

Nous avons aussi alerté la mairie quant à la projection pendant les vacances d’un film « la prophétie de l’horloge » qui a choqué les enfants. Nous nous sommes étonnés que l’espace Colucci n’est pas alerté sur la nécessité à ne pas emmener les enfants trop jeunes. A priori cela aurait dû être le cas. Nous ne manquerons de suivre le sujet avec la Mairie.

Nous alertons aussi que le personnel alloué à la sécurisation des abords des écoles a été retiré notamment dans le quartier Renaudel, depuis le début de l’année scolaire et que nous souhaitons instamment ça sa remise en place.

Cantines scolaires : expérimentation des plats inox débute le 15 novembre dans 3 écoles (les 2 écoles Rabelais et l’école Maurice Arnoux). Bilan en décembre.

Enfin un point important a été porté à notre connaissance par les services de la mairie. Il semblerait que le personnel du service éducation ait reçu des mails d’insultes de la part de parents lors de la dernière grève. La fédération PEEP a reconnu que c’était inadmissible.

La Mairie souhaite que la prochaine réunion ait lieu avant Noël.

Auteur de l’article : élémentaire_rabelais